Cap sur les régionales !


Les élections régionales se profilent… Elles auront en effet lieu les 6 et 13 décembre prochains.

Où auront-elles lieu ?

Dans les régions de France métropolitaine, en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique et à La Réunion.

Le saviez-vous ?

Le 16 janvier 2015, une loi a prévu, en métropole, le passage de 22 à 13 régions (certaines fusionnent pour n’en former qu’une). Cette loi prend effet au 1er janvier 2016.

Les conseillers régionaux élus en décembre le seront ainsi dans les 13 nouvelles régions.

Qui vote aux régionales ?

Toute personne âgée de 18 ans révolus, inscrite sur la liste électorale de l’une des régions ou collectivités concernées par les élections régionales, bénéficiant de tous ses droits civils et politiques (il ne faut pas par exemple avoir perdu le droit de voter suite à une condamnation pénale) et de nationalité française. Les ressortissants des autres pays de l’Union européenne ne peuvent pas voter lors des élections régionales.

Qui peut être élu conseiller régional ?

Tout électeur, âgé de 18 ans révolus, inscrit sur les listes électorales (pas nécessairement dans la région où il se porte candidat) et qui réside ou est inscrite au rôle (registre des impôts) dans la région dans laquelle il se porte candidat. Une personne ne peut être candidate que sur une seule liste, et donc dans une seule région.

Les conseillers se présentent par liste, composée à part égale d’hommes et de femmes (c’est ce qu’on appelle la parité). Dans la liste, chaque section correspond à l’un des départements qui composent la région. La section compte plusieurs candidats, dont le nombre est proportionnel à la taille du département (en termes de population). L’un(e) des candidat(e)s est désigné(e) comme tête de liste pour la région.

Que font les conseillers régionaux ?

Ils sont élus pour six ans et composent le conseil régional, assemblée chargée de prendre les décisions pour la région. Ils ont d’importantes missions dans des domaines qui touchent de près la vie de la région : le développement économique, les lycées, la formation professionnelle et l’enseignement supérieur, l’aménagement du territoire et les transports. Plus précisément, la région finance par exemple la construction et l’entretien des lycées et des centres d’apprentissage. Elle gère aussi les musées et les centres sportifs. Elle s’occupe de l’avenir de la région en observant les besoins de la population et planifie, avec l’État, la construction d’une autoroute, d’une voie de chemin de fer ou encore d’un port.

Les jeunes et les élections régionales

L’Association nationale des conseils d’enfants et de jeunes (ANACEJ) a fait réaliser un sondage pour savoir notamment si les jeunes âgés de 18 à 25 ans avaient l’intention de voter aux régionales. Il en ressort que seuls 28 % des jeunes déclarent être sûrs d’aller voter le 6 décembre. Cette faible intention de vote reflète le comportement électoral de l’ensemble de la population. Jeunes ou moins jeunes, beaucoup pensent qu’ils ne sont pas assez informés, que le monde politique ne les concerne pas et que les élections ne changent pas grand-chose à leur quotidien. Pourtant, comme nous l’avons vu, les conseillers régionaux ont à traiter de sujets très concrets. En outre, le droit de vote a été durement gagné. Il n’est plus réservé aux hommes, ni soumis à une condition de richesse. Il est l’une des composantes les plus importantes de notre démocratie. Aussi est-il important de voter. Il apparaît cependant qu’un effort d’information reste à faire pour que les personnes prennent conscience de l’implication de la politique dans leur quotidien.

© Jérôme Rommé/Fotolia

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© Kezako mundi, un magazine édité par Enrick B. Editions                                                    

Rejoignez-nous sur facebook

  • Facebook - Black Circle