42… une école d’un genre nouveau


42, hormis le département de la Loire, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit en fait d’un lieu d’apprentissage formant les futurs programmeurs informatiques. Ce n’est pas une école comme les autres. Dans ce lieu, point de professeur face à des élèves apathiques, point de notes, mais un parcours de formation conçu selon les codes… des jeux vidéo !

Ni université, ni école privée

42 fonctionne suivant un processus de sélection fondé sur la motivation et l’immersion. Pas de système classique façon université, mais pas non plus de droits d’entrée coûteux et fermant la porte à de potentiels talents dans l’incapacité de les payer.


En effet, l’accès est gratuit. Autre particularité : aucun diplôme n’est exigé. Les personnes n’ayant pas le bac, ayant eu jusque-là un parcours chaotique ou encore en décrochage scolaire sont les bienvenues. Toutefois, la sélection représente pour les candidats (âgés de 18 à 30 ans) un vrai challenge ! Pour intégrer 42, ils doivent en effet s’inscrire, passer un test d’admissibilité, puis choisir un mois de « piscine ». De la natation pour se former à la programmation ? Non, non, la « piscine », dans le jargon 42, désigne le mois d’immersion lors duquel les candidats doivent consacrer tout leur temps à 42. Semaines comme week-ends sont dédiés aux projets informatiques destinés à tester les candidats.


Le but : mesurer leur motivation et vérifier leur aptitude dans le domaine du développement informatique. A l’issue de chaque « piscine », un tiers des candidats est sélectionné.

Une formation originale

Une fois sélectionnés, les apprentis développeurs entrent dans le vif du sujet. Mais là encore, la pédagogie est bien différente de celle en vigueur dans les écoles classiques. La formation est en effet basée sur les codes du jeu vidéo. Ainsi les étudiants avancent-ils à leur rythme sur chaque étape de leur parcours. Ils mènent des quêtes, récoltent des points d’expérience, basés de 17 compétences professionnelles, passent d’un level (niveau) à l’autre, peuvent obtenir des achievements (récompenses) lorsqu’ils relèvent des challenges particulièrement ardus…


Par le jeu sont évalués l’autonomie de l’étudiant, sa motivation, son expertise, ses aptitudes sociales… Leur réussite dépend ainsi d’eux-mêmes et de leurs camarades puisque, pour progresser sur les projets, ils doivent aussi s’appuyer sur le groupe. Ils apprennent les uns des autres, se font tour à tour enseignant et apprenant.

Pour en savoir plus : http://www.42.fr/


Et sur l’univers des jeux vidéo, vous pouvez aussi lire ou relire notre dossier sur le sujet paru dans Kezako mundi 12 (juillet-août 2017).


Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© Kezako mundi, un magazine édité par Enrick B. Editions                                                    

Rejoignez-nous sur facebook

  • Facebook - Black Circle