Après le lycée, la fac de droit, ça vous tente ?


Dupond-Moretti est votre idole ? Vous êtes passionné par les droits humains ? Le monde des affaires vous attire ? Vous êtes fan de séries juridiques ? Quelle que soit votre motivation, vous pensez que la fac de droit est faite pour vous, mais vous vous demandez si vous, vous êtes vraiment fait pour ça. Il est vrai que pour les personnes n’ayant jamais approché le droit ou seulement par petites touches, la question se pose. Voyons donc ce qu’il en est…


Êtes-vous fait pour le droit ?


Peut-être avez-vous eu quelques cours de droit au lycée. Peut-être est-ce totalement abstrait pour vous.

Si vous n’en avez jamais fait, disons que c’est une forme de français mathématiques, ou de science appliquée en français. En d’autres termes, il vous faudra avoir un bon niveau de français, mais aussi une logique scientifique puisque le droit consiste en l’application de principes précis à des cas concrets. Il y a même des algorithmes qui visent à appliquer le droit aux problèmes de société, c’est dire l’emprise de la science sur la matière !


En termes de matière, il n’est pas nécessaire d’être un « crac » en philosophie, mais un attrait pour la réflexion et le remue-méninges est un sérieux atout.


Ah oui, on avait presque failli oublier : le droit est fait pour les bosseurs (à moins que vous ne soyez suffisamment brillant pour moins bosser que les autres, mais ne rêvez pas, il faudra quand même travailler de longues heures…).


Concrètement, le droit, qu’est-ce que c’est ?


Le droit, c’est l’ensemble des règles applicables dans notre société. Certaines régissent les relations entre les personnes (droit privé). D’autres régissent les relations entre les personnes et l’État, les départements, l’Administration… (droit public).


Le droit privé compte deux branches :

  • la branche pénale (chargée de déterminer si une situation peut être qualifiée d’infraction à la loi et si une peine doit ou non être prononcée envers la personne accusée d’avoir commis ladite infraction) ;

  • la branche civile (qui traite de questions très variées : les relations dans le travail, la filiation d’un enfant, le partage des biens des époux en cas de divorce, qui hérite des biens du défunt en cas de décès, qui est responsable lorsqu’un apprenti commet une faute…).

Chacun des deux ordres (judiciaire et administratif) s’articule autour de plusieurs juridictions, organisées en degrés. Les juridictions du premier degré jugent les faits (ce qui s’est passé) et le droit (les lois et autres textes juridiques applicables). Au second degré, les cours d’appel rejugent l’ensemble du dossier. Enfin, au-dessus de ces deux degrés culminent deux hautes juridictions : la Cour de cassation pour l’ordre judiciaire et le Conseil d’État pour l’ordre administratif. Ces deux juridictions suprêmes sont là non pour rejuger les faits, mais pour vérifier que les juridictions des deux premiers degrés ont fait une bonne application de la loi.


Ainsi, le droit se retrouve dans toutes les sphères de notre vie : le travail, nos relations familiales, dans les rues (avec notamment les règles de sécurité routière), au lycée…

Vous nous direz, si le droit balaie autant de domaines, comment aborder des études de droit. Devrez-vous tout connaître ?


Non rassurez-vous, il vous sera évidemment possible de choisir certaines options au cours du cursus en droit qui vous orienteront vers certaines branches du droit.


Toutefois, malgré ces choix, le parcours est long… vous serez en effet parti pour trois ans minimum (cinq longues années le plus souvent) d’amphi, d’articles de loi, de décisions de justice en tous genres et tout ça pour quoi ?


Pourquoi faire du droit ?


Raison principale : votre envie.

Le droit vous appelle. Que vous ayez un fort attrait pour le droit sans être fixé sur ce que vous voulez en faire ou que vous ayez en tête un projet professionnel très précis, le mot d’ordre qui sera votre moteur est l’envie. S’il y a envie, il y a motivation. Et cette dernière est bien celle dont vous aurez besoin, votre atout majeur pour réussir en droit.


Raison numéro 2, mais non des moindres : les débouchés.

Ok, on ne va pas vous mentir, il y a du monde sur le coup ! La filière droit est dite « en tension », c’est-à-dire qu’il y a plus de candidats que de places à l’entrée en fac de droit. Et qui dit de nombreux étudiants en droit dit de nombreux juristes potentiels présents dans le monde du travail. Pourtant, pas de panique, certes il y a du monde, mais les débouchés sont plus variés que ce à quoi pensent la plupart de gens. Ne nous arrêtons pas aux métiers d’avocat et de juge.


Un juriste peut aussi exercer :

  • en entreprise (au sein du service ressources humaines par exemple),

  • dans les collectivités territoriales (en passant le concours d’attaché territorial par exemple),

  • dans une association (dans l’accompagnement des victimes d’infractions pénales ou au sein d’une ONG notamment),

  • dans un service public (en tant que conseiller auprès des entreprises au sein de la chambre des métiers et de l’artisanat, de la mutualité sociale agricole, de la chambre de commerce et de l’industrie…),

  • devenir journaliste (notamment pour la presse spécialisée, mais pas que),

  • être chercheur…

Et même en tant que magistrat, toute une palette de fonctions existe : des affaires familiales à l’instruction en passant par les juridictions réservées aux mineurs.


Quel bac pour entrer en fac de droit ?


Tous les bacs donnent accès aux bancs de la fac de droit. Bien sûr, certains bacs présentent des avantages : le bac ES est assez général et permet d’acquérir des bases en économie, sciences sociales, droit ; le bac S facilite l’assimilation du raisonnement juridique lui-même proche de la logique mathématique.

Horreur, malheur, vous avez fait un bac L ou un bac pro et vous souhaitez faire du droit. Rien n’est perdu, c’est tout à fait possible ! Les compétences rédactionnelles acquises lors d’une première et d’une terminale L peuvent s’avérer précieuses même si la dissertation juridique n’a pas grand-chose de commun avec la dissertation en philo ou en lettres. Vous avez fait un bac pro, là encore, vous pouvez entrer en fac de droit et y réussir grâce à… la motivation, eh oui encore elle ! Et le travail évidemment.


Quelles que soient vos aptitudes et connaissances à l’entrée en fac de droit, il vous faudra passer de longues heures à préparer vos TD, apprendre vos cours (pas du par cœur bête et méchant, attention, il faudra avant tout aiguiser votre logique juridique et fonder votre raisonnement !) et travailler d’un bout à l’autre de l’année. Tout apprendre au dernier moment est faisable, mais très déconseillé puisqu’il faut du temps à votre cerveau pour bien comprendre et assimiler les matières.


Alors, tentés ?


En bonus : quelques astuces pour la prise de notes en fac et l'assimilation des connaissances grâce à la Mémofiche !

© Wasana/Fotolia

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© Kezako mundi, un magazine édité par Enrick B. Editions                                                    

Rejoignez-nous sur facebook

  • Facebook - Black Circle