Stéréotypes, de Gilles Abier


Stéréotypes, Gilles Abier, éditions Actes Sud Junior, 16,50 €, 448 pages, dès 14 ans

Dans une société futuriste, chaque personne se voit tatouer un chiffre. Celui-ci est censé représenter son trait de caractère dominant : 1 perfectionniste, 2 altruiste, 3 activiste… jusqu’à 9 pacifiste. L’objectif de départ était de ne plus jamais voir les êtres humains d’entredéchirer et passer à deux doigts de l’anéantissement comme ce fut le cas lors de ce qui est appelé dans le livre la Dernière Guerre. Ainsi, cette détermination devait permettre à chacun de vivre selon son type, en harmonie avec lui-même. Toutefois, si à l’origine, l’intention était louable, la mise en pratique au fil des années a révélé les failles de ce système : certains types dominant les autres, des lois de plus en plus sécuritaires cloisonnant les types (leur interdisant par exemple de garder un enfant de type différent ou d’avoir une relation avec une personne d’un autre type). Aussi, face à ce contrôle croissant au quotidien, plusieurs membres de cette société décident-elles d’agir.

Qu’en dit Kezako ?

Le suspense est au rendez-vous. Tous les ingrédients d’un drame bien ficelé y sont : trahison, rebondissements, liens forts entre les personnages… On suit l’évolution des protagonistes (même si on aimerait que certains soient un peu plus creusés) et les sentiments de révolte qui les animent avec intérêt. L’auteur questionne, comme souvent dans les romans futuristes, sur le fragile équilibre entre intérêts individuel et collectif, l'opposition entre soif de pouvoir et bien commun, sécurité et libre expression… et c’est plutôt réussi !

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© Kezako mundi, un magazine édité par Enrick B. Editions                                                    

Rejoignez-nous sur facebook

  • Facebook - Black Circle