Grand danger écologique pour Bangalore, en Inde


Bangalore, ville d'Inde où les nouvelles technologies prospèrent, est confrontée à de graves pénuries d’eau. Une situation qui met la cité en grand péril écologique.

Depuis vingt ans, la ville vit sous perfusion grâce à ses nappes phréatiques dont l’épuisement est prévu en 2025.

Cloaque nauséabond

Dans l'est de Bangalore, le lac Bellandur est devenu un gigantesque égout à ciel ouvert qui collecte 60% des eaux sales de la mégalopole. C'est un cloaque nauséabond, rapporte le journal suisse Le Temps :

"Désormais, quand le courant qui alimente le lac s’intensifie, une mousse blanche se forme à la surface des flots gorgés de détergents. Les jacinthes d’eau prolifèrent, entraînant la mortalité des poissons et la formation de méthane qui souvent même enflamme le lac de manière très spectaculaire."

"Au bord de faillite écologique"

"Cette mousse blanche n’est qu’un exemple parmi d’autres du mal tragique qui frappe Bangalore", poursuit le journal. "L’eau douce est devenue une denrée rare et chère, et la ville est au bord de la faillite écologique."

En cause : la croissance économique et de la population à un rythme effréné. Un développement qui s'est fait sans suffisamment tenir compte du besoin d'infrastructures, comme des canalisations.

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© Kezako mundi, un magazine édité par Enrick B. Editions                                                    

Rejoignez-nous sur facebook

  • Facebook - Black Circle