Si on lisait...


Une BD à la une aujourd'hui !


Calpurnia Virginia Tate vit dans une grande demeure avec ses six frères, ses parents, son grand-père et les employés de maison. Elle vit à une époque où les filles se doivent avant tout de devenir des dames et d’apprendre le piano, la couture et à bien se tenir en société. Mais Calpurnia, elle, préfère observer la nature, noter ses observations dans son précieux carnet et entendre son grand-père parler de science. Elle aimerait devenir naturaliste. Y parviendra-t-elle dans cette société où travailler, a fortiori dans le domaine scientifique, n’est pas la destinée habituellement tracée pour les femmes ?



Qu’en dit Kezako ?


Une lecture très accessible. Inspirée du roman de Jacqueline Kelly, cette bande dessinée retrace bien les espoirs de Calpurnia. Les obstacles qu’elle rencontre sur son parcours de scientifique en herbe ne sont qu’esquissés dans ce tome 1 qui pose surtout le décor et les personnages centraux. Ces derniers auraient pu sans doute être un peu plus creusés, notamment le personnage du grand-père original et un peu effrayant du point de vue de ses petits-enfants qui s’avère être un esprit vif et éclairé. Les leçons proposées aux filles montrent bien l’absence totale d’intérêt accordé à leur éducation scientifique. Pas de physique, ni de mathématiques ; seuls des cours de savoir-vivre, de couture et d’orthographe. Elles ont le droit de savoir lire et écrire, mais pour le reste... Et ce n’est pas terminé, le second tome devrait approfondir la question des droits limités des femmes à l’époque. A suivre…

Calpurnia, Daphné Collignon, éditions Rue de Sèvres, 14 €, dès 12 ans

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© Kezako mundi, un magazine édité par Enrick B. Editions                                                    

Rejoignez-nous sur facebook

  • Facebook - Black Circle