Instant lecture : Celle du milieu



Pour l'instant lecture cette semaine, nous vous proposons d'entrer dans le monde de Maggy, celle du milieu, ni l'aînée, ni la petite dernière. Et dans son monde, cela signifie se fondre dans le décor, ne pas faire de vague, mais si malgré sa position dans la fratrie, elle accomplissait de grandes choses...

Chaque matin, Maggy et ses frères Trig et Jed, ainsi que tous les élèves de l’école doivent entonner un champ, celui à la gloire des aînés. L’aîné de chaque famille doit partir pour le camp, défendre la ville et le pays dans la Guerre Sans bruit. Ils ont tous les honneurs tandis que les enfants du milieu et les cadets font toutes les corvées. C’est ce qu’on leur apprend depuis leur plus jeune âge. Aux aînés la gloire et le sacrifice et aux cadets le labeur et l’ombre. On leur dit aussi que ceux qui refusent ce règlement sont chassés et errent hors de la ville. Ce sont les vagabonds, « sales, dangereux et sournois comme des serpents ». Les laisser pénétrer dans la ville ou s’aventurer hors des limites de celle-ci reviendrait à se mettre en danger et à mettre en danger tous les habitants. Mais lorsque Maggy rencontre Una, une vagabonde, elle a beau se dire et se répéter que celle-ci est « sale, dangereuse et sournoise comme un serpent », cela sonne bizarrement. Una a en réalité l’air doux, rit et noue une amitié avec Maggie. Que doit ainsi faire cette dernière ? Continuer à aider et protéger sa nouvelle amie ou la trahir, la dénoncer, faire un coup d’éclat pour enfin être dans la lumière, elle, l’enfant du milieu ?


Qu’en dit Kezako ?


Dans cette société où le plus grand nombre se tait et reste dans la ville par peur de ce qui se trouve hors de ses limites, on perçoit très bien l’embrigadement auquel sont soumis les habitants, en particulier les enfants. Chaque jour à l’école leur sont assénés ces mots. Pour eux, c’est la seule vérité, la seule chose qu’ils connaissent. C’est si ancré en eux que braver ces interdits est presque insurmontable. On voit ainsi à quel point le recul, l’esprit critique, la pensée par soi-même est essentiel. C’est ce que découvre Maggie le personnage central qui évolue au contact d’Una. Deux personnages, deux réalités très différentes pour un même monde. Cette histoire mettant en scène des enfants et des adolescents est une bonne illustration de ce qu’est un régime totalitaire, où la peur permet de maintenir le statu quo.


Celle du milieu, Kirsty Applebaum, éditions Flammarion jeunesse, dès 13 ans, 14 €, 336 pages


Pour en savoir + : https://www.flammarion-jeunesse.fr/Catalogue/romans-grand-format/celle-du-milieu

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© Kezako mundi, un magazine édité par Enrick B. Editions                                                    

Rejoignez-nous sur facebook

  • Facebook - Black Circle