Après la chute...


Cap sur la lecture du mois


Blessée, trop peu de temps avant les JO. S’arrêter, sûrement pas ! Alors Lilou ment sur sa douleur réelle, sur son état de fatigue. Ça y est, elle a obtenu le feu vert pour reprendre l’entraînement au pôle de Toulon, avec ses entraineurs Philippe et Camilla, parce qu’elle sait ce que signifient les 2 mois de repos initialement prescrits par le médecin de famille : la fin des qualifications pour les JO de Rio et, vu l’âge limite très bas des gymnastes, probablement la fin de ses chances de médaille… Alors, comme elle a tout misé là-dessus, qu’elle s’est éloignée malgré elle de sa sœur et de sa meilleure amie, que ses parents, pense-t-elle, ne voient plus en elle que la championne, elle tente le tout pour le tout. Pourtant, au fond, elle a bien conscience que son corps est à bout, qu’il en faudrait peu pour qu’il s’écroule. Mais que faire d’autre ? Existe-t-il une vie sans la gym, sans les entraînements, sans la compétition ?


Qu’en dit Kezako ?


Lilou l’héroïne passe par toutes les émotions et sensations ressenties par les sportif-ive-s de haut niveau : l’euphorie, la peur, la douleur (et son dépassement), l’adrénaline, le dévouement, la confiance (parfois aveugle) envers l’entraîneur… Et puis d’un coup, tout cède en elle, les vannes s’ouvrent, elle entrevoit une vie loin des podiums. Elle découvre qu’elle est bien plus qu’une gymnaste, que ce n’est finalement qu’une partie d’elle-même, que d’autres choses qui peuvent passer pour de petits riens comptent et que sa vie, même loin des podiums, est loin d’être finie. Un beau personnage qui souhaite juste être aimé, et pas seulement pour ses performances sportives.


Après la chute, Marie Leymarie, éditions Syros, dès 13 ans, 16,95 €, 208 pages

https://www.syros.fr/apres-la-chute-9782748530124.html

Featured Posts
Recent Posts