Fondue au noir...


Lola vit dans une famille où le repas rime avec plats surgelés et micro-ondes. Pourtant, lors du confinement, elle se découvre une passion pour la cuisine. À la rentrée, c’est décidé, elle débutera une formation d’apprentie cuisinière. Aux côtés des autres élèves de sa brigade et d’une cheffe atypique, elle apprend vite, montre son talent et son envie. Elle apprend à connaître les produits, à les apprivoiser et à travailler en équipe. Et l’équipe justement, hormis Louna la diva, se soude petit à petit. En parallèle, une intrigante histoire de truffe périgourdine se trame. Quel lien avec Lola et sa brigade ?


Qu’en dit Kezako ?


On vous prévient, vous risquez d’avoir l’eau à la bouche en de nombreux endroits de ce roman qui fait la part belle à la gastronomie, notamment la cuisine traditionnelle, généreuse et goûteuse. Le tout sur un air d’enquête… et avec un humour décapant (notamment lorsque les deux tornades qui servent de petits frères à l’héroïne sont dans les parages). L’auteur évoque également un handicap peu courant : le mutisme. En effet, Lola l’héroïne ne parvient pas à parler, elle a perdu cette faculté du jour au lendemain alors qu’elle était âgée de 10 ans. Petit regret : certains pans de l’histoire auraient sans doute mérité d’être davantage creusés (l'épisode à l’origine du mutisme notamment).


Pour en savoir plus :

Fondue au noir, Hervé Jubert, éditions Syros, dès 13 ans, 16,95 €, 336 pages

https://www.syros.fr/fondue-au-noir-9782748530063.html


Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square