Un petit voyage dans la stratosphère, ça vous dit ?


Dans le dossier paru dans Kezako mundi 39 (juin 2020), nous évoquions les modes de transports du futur. Les ingénieurs, chercheurs, concepteurs de tous poils font le plein d'idées pour nos déplacements sur terre, en mer, dans les airs et même... au-delà !


La compagnie américaine World View Enterprises a imaginé des capsules habitables tractées par un ballon gonflé à l’hélium et piloté par d’anciens pilotes de la NASA (l’agence spatiale américaine). L'objectif est d'emmener les voyageurs dans la haute atmosphère (à près de 30 kilomètres d’altitude, sachant qu’un avion de ligne vole en moyenne à 9 à 12 kilomètres d’altitude) pour leur permettre d'observer la Terre depuis cette altitude pendant deux heures avant d’amorcer la descente en évacuant l’hélium, puis la capsule serait détachée du ballon et un immense parachute se déploierait pour faire atterrir la capsule sans encombres. Cette société n'a pas pu envoyer de voyageur en ballon dans la stratosphère, elle a toutefois conçu un ballon permettant de transporter du matériel scientifique à cette altitude. Et cette idée de voyager en ballon jusqu'à la stratosphère n'est pas pour autant tombée aux oubliettes. En effet, en 2021, une autre société, Space Perspective, souhaite effectuer un premier test de vol inhabité dans la haute atmosphère, toujours sous la forme d'une capsule suspendue à un ballon géant gonflé à l’hélium. À terme, l’idée serait bien sûr d’envoyer des personnes à cette altitude, des sortes de touristes stratosphériques, moyennant un prix probablement exorbitant. Cette méthode pour se rapprocher de l’espace est à l’étude notamment parce qu’elle coûte beaucoup moins cher qu’un vol en fusée.


Image par Arek Socha de Pixabay


Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square