Lectures... objectif bac !


Ce mois-ci, nous vous proposons non pas une, mais des lectures du mois. Et, les examens approchant, nous avons choisi pour vous trois lectures qui vous permettront en prime de réviser votre philo et votre histoire.

Chroniques d’un enfant de la République, Sébastien Boudria, éditions Actes Sud Junior, dès 13 ans, 18,50 euros, 240 pages


De l’avocate Gisèle Halimi au plaidoyer de Victor Hugo contre la misère, en passant par le discours de l’ancien président de la République François Hollande appelant à l’unité suite aux attentats perpétrés en 2015, l’auteur propose une sélection de quelques-uns des discours ou plaidoiries les plus célèbres et vibrants de l’histoire de la République française. Ce prisme lui permet d’aborder les différentes facettes de la République et les principes qui la fondent : fraternité, solidarité, laïcité…


Qu’en dit Kezako ?


Cette compilation de textes marquants de notre histoire donne une bonne vision des évolutions sociales, puis légales, qui ont eu cours en France. Elle donne aussi à voir l’éloquence dont ont fait preuve les personnes qui ont défendu des droits en devenir. Et point révision utile, vous trouverez dans cet ouvrage une multitude de citations qui pourraient bien vous être utiles tant en histoire qu’en philosophie.


Pour en savoir plus : https://www.actes-sud-junior.fr/9782330163105-l-sa-bastien-boudria-chroniques-d-un-enfant-de-la-ra-publique.htm


 

Connaissez-vous la collection « Philophile ! » ?


Cette collection traite nombre de questions que l’on se pose en philo, mais pas que. Ce sont aussi des questions qui nous impactent au quotidien, relatives au racisme, à l’identité, aux croyances, à la libre disposition de notre corps, à l’égalité…

Dans les deux derniers ouvrages parus, des professeurs de philosophie interrogent notamment la différence entre sexe et genre (Qu’est-ce que le genre ? Que sont les études sur le genre ? Doit-on sortir de la logique binaire femme/homme ? Pourquoi le genre est-il une construction sociale ? Pourquoi les hommes dominent-ils les femmes ?...) et la distinction délicate entre croyance et savoir (Que change Internet quant à notre rapport au savoir ? Est-ce que le fait d’être sûr de quelque chose signifie nécessairement que l’on sait ? Les certitudes pour les uns ne sont-elles pas croyances pour les autres ? Et au final, croire, qu’est-ce que ça veut dire ?...).


Le texte, par moment un peu complexe, nécessite une bonne concentration lors de la lecture. Il est accompagné d’illustrations muettes, mais tout à fait parlantes des différents concepts évoqués. Un bon moyen pour aiguiser ses arguments, forger sa culture générale et préparer l’épreuve de philo ! Pour cette dernière d’ailleurs, ces ouvrages certes brefs sont néanmoins truffés de références et citations qui pourraient bien vous être utiles le jour J.


Est-ce que tu sais ou est-ce que tu crois ?, Camille Riquier, illustrations de Quentin Duckit, collection « Philophile ! », éditions Gallimard, dès 15 ans, 10 €, 48 pages

Qu’est-ce qui fait mon genre ?, Aïda N’Diaye, illustrations de Léa Murawiec, collection « Philophile ! », éditions Gallimard, dès 15 ans, 10 €, 48 pages


Pour en savoir plus : https://www.gallimard-jeunesse.fr/collection/philophile-giboulees/


Extrait Qu’est-ce qui fait mon genre ? : « On acquiert un genre en jouant le rôle que la société attend de celui qui nous a été assigné. C’est à force de « jouer » à se maquiller que l’on devient une fille et de « jouer » à se bagarrer que l’on devient un garçon. (…) c’est donc à travers la répétition de ce jeu qu’on acquiert un genre, même s’il y a une multiplicité de « jeux » et donc de genres possibles, puisqu’il n’y a là rien de biologiquement déterminé. »


Extrait Est-ce que tu sais ou est-ce que tu crois ? : « La prolifération des croyances dans un monde hyperconnecté est l’une des grandes surprises à laquelle le siècle précédent ne nous avait pas préparés. L’individu aspirait au savoir universel. Les médias numériques lui ont offert de quoi alimenter un credo fabriqué sur mesure. Ne nous demandons pas à quoi l’on peut croire aujourd’hui : tout peut devenir crédible et faire l’objet d’une croyance. »

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square