Zoom sur... Carnet de Bord-Humanitaire


En complément du dossier paru dans Kezako mundi 54 (janvier 2022), Thibaud, professionnel de l'humanitaire interviewé dans le cadre de ce dossier, nous parle de sa chaîne YouTube Carnet de Bord-Humanitaire.


1/ Pourquoi avez-vous souhaité créer la chaîne YouTube Carnet de bord – HUMANITAIRE ?


C’est avant tout par passion pour la thématique humanitaire que m’est venue l’idée de créer cette chaîne YouTube. Mais avant d’en arriver là, j’ai d’abord commencé par ouvrir un blog lorsque j’ai commencé ma formation en gestion de projet humanitaire. À ce moment-là, j’avais déjà le désir de parler de sujets relatifs au monde humanitaire, sans toutefois avoir l’objectif d’être lu par le public.


Néanmoins, après avoir intégré le monde humanitaire en tant que professionnel, je me suis très vite rendu compte du décalage qui existe entre d’une part l’humanitaire tel qu’il existe réellement et d’autre part les idées reçues et les confusions qui persistent au sein du public. Mais cela n’est pas étonnant, puisque les acteurs humanitaires ne font preuve que de très peu de pédagogie dans leur communication envers le public et les donateurs, tandis que la poignée de sites Internet qui traitent de sujets humanitaires s’adressent d’abord aux initiés voire aux professionnels du secteur.


J’ai donc souhaité créer un moyen qui associerait à la fois ma passion et qui permettrait à tous de mieux comprendre la thématique humanitaire, tout en étant ludique. En ce sens, le format vidéo est idéal et c’est pourquoi j’ai créé la chaîne à la fin de l’année 2018 pour y faire ce que j’appelle de « l’éducation à l’information humanitaire ».


2/ À qui s’adresse-t-elle ?


Dès le départ, j’ai souhaité que le contenu de la chaîne soit accessible à toutes les personnes qui s’intéressent de près ou de loin à la thématique humanitaire mais qui ne trouvent pas nécessairement de réponses aux questions qu’elles se posent à ce sujet. J’y veille en traitant chaque sujet de manière complète et en étant le plus pédagogique possible. De cette manière, toutes les vidéos sont accessibles au public adolescent comme aux adultes.


La thématique humanitaire est d’autant plus formidable qu’elle entretient des liens très étroits avec d’autres disciplines telles que l’histoire, la géographie, les sciences ou encore la géopolitique. Cela rend donc l’éducation à l’information humanitaire non seulement compatible avec les enseignements d’humanités auprès des adolescents, mais il s’agit aussi d’un excellent tremplin pour comprendre les grands enjeux contemporains de notre monde.


Et puis la complexité des sujets traités (ex. : la gestion de la sécurité des travailleurs sur le terrain ou les limites des principes d’indépendance et de neutralité lorsque l’aide humanitaire est instrumentalisée au profit d’un régime totalitaire) en fait également un excellent support auprès des étudiants en formation de gestion de projet humanitaire. Plusieurs professeurs m’ont ainsi informé utiliser ces vidéos comme introduction ou comme récapitulatif des sujets qu’ils enseignent.


3/ Comment réalisez-vous vos vidéos et choisissez-vous les thèmes de celles-ci ?


Je produis chacune de mes vidéos de façon complètement autonome. Qu’il s’agisse du sujet jusqu’au montage en passant par l’écriture du script et du tournage, je réalise chaque épisode seul, à l’aide d’une caméra, d’un micro et bien sûr mon ordinateur pour réaliser le montage.


Pour les premières vidéos que j’ai réalisées, l’idée était de donner une définition aussi complète que possible de l’humanitaire. Pour ce faire, j’ai commencé par expliquer ce qu’est concrètement l’humanitaire (histoire, contextes, principes et acteurs) et ce qui ne l’est pas (le volontourisme). De la même manière, j’ai également réalisé une vidéo intégralement consacrée aux idées reçues qui gravitent autour de l’humanitaire.


Une fois que ces fondamentaux ont été traités, je me suis senti plus libre d’approfondir des sujets plus complexes, comme l’instrumentalisation de l’aide humanitaire au profit d’un régime totalitaire, la faim dans le monde ou encore l'impact humanitaire du dérèglement climatique. Dans tous les cas, je veille à ce que chaque vidéo soit la plus complète possible tout en restant compréhensible pour le plus grand nombre.


4/ Comment, selon vous, faire passer des concepts parfois complexes aux plus jeunes ?


À mon sens, qu’il s’agisse du jeune public ou des adultes, tout repose sur la pédagogie. Et ce même pour les sujets les plus complexes ou les plus sérieux comme l’humanitaire.


D’ailleurs, il est d’autant plus facile de parler d’humanitaire aux jeunes puisqu’ils sont beaucoup plus réceptifs que n’importe quelle autre génération aux notions de solidarité et de justice. Il suffit d’observer le mouvement de la jeunesse pour le climat pour s’en convaincre. Ils ne sont toutefois pas à l’abri de confusions en assimilant l’humanitaire à ce qui ne l’est pas, ce qui explique notamment l’essor du volontourisme parmi les jeunes. Mais les publications pédagogiques de Carnet de Bord – HUMANITAIRE ont justement vocation à limiter ces confusions.


Pour en savoir + :

https://www.youtube.com/c/CarnetdeBordHUMANITAIRE


Quelques-unes des vidéos que vous pouvez retrouver sur sa chaîne :

Qu’est-ce que l’humanitaire ?

https://www.youtube.com/watch?v=Kq9Fmi77eyY


6 idées reçues sur l’humanitaire

https://www.youtube.com/watch?v=o2BqkwsTChI


Les plus grandes crises humanitaires

https://www.youtube.com/watch?v=N7akR6HXa_w


Pourquoi meurt-on encore de faim au XXIe siècle

https://www.youtube.com/watch?v=wdk8KZM8cCo

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square